Chris Brown parle de la nuit où il a agressé Rihanna

L'attaque de 2009 a laissé Rihanna «cracher du sang»

Getty Images

Chris a remis son téléphone à Rihanna pour prouver qu'il n'y avait pas de messages suspects de la femme anonyme, mais Rihanna a trouvé un message non lu d'elle disant qu'elle serait à la fête.





Chris a déclaré dans le documentaire: `` Elle commence à partir, elle jette le téléphone, 'Je te déteste!' ', Peu importe, peu importe, elle commence à me frapper, nous sommes dans une petite Lamborghini, vous savez qu'elle se bat contre moi.

Ce contenu est importé de YouTube. Vous pourrez peut-être trouver le même contenu dans un autre format, ou vous pourrez peut-être trouver plus d'informations, sur leur site Web.

`` Comme je me souviens, elle a essayé de me donner un coup de pied, tout comme elle battait la merde, mais ensuite je l'ai vraiment frappée. Avec un poing fermé, comme je l'ai frappée, et ça lui a cassé la lèvre, et quand je l'ai vu, j'étais sous le choc, je me suis dit: `` Putain, pourquoi je l'ai frappée comme ça? ''

`` Alors à partir de là, elle ... crache du sang sur mon visage, ça m'a soulevé encore plus. C'est un vrai combat dans la voiture, et nous conduisons dans la rue.



'Je me dis:' Yo, on trébuche, qu'est-ce qu'on fait, qu'est-ce qu'on fait? 'Elle a essayé de prendre mon téléphone, et je ne lui donne pas mon téléphone, pour le jeter par la fenêtre.'

Getty Images

Il a ajouté que ce sont en fait les deux parties qui ont été violentes pendant leur relation, mais bien sûr, l'étendue des blessures a été endurée par Rihanna.

«J'aime toujours Rihanna, mais je vais juste être honnête - nous nous battrions, elle me frappait, je la frappais, mais ça n'a jamais été OK. C'était toujours un moment où nous en parlions comme: `` Qu'est-ce qu'on fait putain? ''



Il a ajouté: «Merde, je n'essaye jamais de mettre la main sur une femme.

«Je me sentais comme un putain de monstre.»

Royaume-Uni cosmopolitea contacté l'organisation caritative Refuge pour la violence domestique pour obtenir un commentaire.

Sandra Horley CBE, directrice générale de Refuge, a déclaré: «Quel que soit le problème dans une relation, aucun homme n'a le droit de frapper son partenaire. Nous disons et faisons tous des choses que nous regrettons plus tard, mais la violence domestique n’en «prend pas deux». Aucune femme ne peut obliger un homme à la frapper; la violence est un choix qu'il fait et lui seul en est responsable. Blâmer la victime est une autre façon pour les auteurs de garder le contrôle sur leurs victimes - cela transfère la responsabilité à la femme. La manipuler en lui faisant croire qu'elle est responsable est un stratagème utilisé par les agresseurs pour se détourner de leur comportement violent et contrôlant. Frapper une femme n'est jamais un comportement acceptable - c'est contraire à la loi.

Si vous pensez être victime de violence domestique, vous n'êtes pas seul. Visite www.refuge.org.uk pour obtenir de l'aide et des informations.

Suivez Anna sur Twitter.